5 petits bonheurs de la semaine - La Fiancee du Panda blog mariage et lifestyle 52

Les 5 petits bonheurs de la semaine #52

5 petits bonheurs de la semaine - La Fiancee du Panda blog mariage et lifestyle 52

Instaweek // Suivez moi sur Instagram

J’avais commencé à rédiger cet article dimanche, pour le publier comme d’habitude un peu tard le soir, comme un point final à ma semaine. Nous avons passé un très bon week-end, heureux et sans histoire comme le bonheur en famille. Et puis c’est en regardant l’heure qu’on a vu l’alerte: « ils » ont recommencé. Ce ne sont pas les mêmes, mais c’est la même haine: samedi 14 février, un homme a ouvert le feu sur un centre culturel et une synagogue, tuant deux personnes, en blessant 5 autres. Parce qu’ils débattaient de la liberté d’expression, dans un évènement en hommage à Charlie Hebdo, dans un cas. Parce qu’ils étaient simplement juifs, dans l’autre. Dans le même week-end, un cimetière juif était profané dans le Bas Rhin, en France donc, deux cents tombes vandalisées, saccagées. J’ai senti des larmes de rage et d’inquiétude me monter aux yeux. Sommes nous une société sans mémoire ?

Hier, je voulais vous en parler, mais je ne savais pas comment. Après tout, ici, c’est un blog mariage. Vous venez y chercher votre petite dose d’émerveillement, de bonheur, d’inspiration au quotidien, et moi je prends un immense plaisir à vous la donner. Oui mais voilà, derrière La Fiancée du Panda il y a aussi qui je suis, et dans qui je suis, il y a j’espère une forme d’honnêteté. Lorsque j’étudiais la deuxième guerre mondiale, l’Occupation, la Shoah, j’étais taraudée par cette question: comment cela a-t-il été possible ? Et surtout, moi, comment aurais-je réagi ? Aurais-je mis en danger la vie des miens pour entrer dans la Résistance ? J’aime à penser que oui; en tous cas, je me suis toujours jurée de ne pas être silencieuse. Devant quoi, je ne savais pas, mais je pressentais que le cycle de paix et de prospérité que nous avions connu ne pourrait pas durer. L’Histoire ne va pas dans ce sens.

Loin de moi l’idée de comparer ce qui se passe aujourd’hui avec la période de 39-45. Le contexte, les acteurs, les enjeux sont complètement différents. Pourtant, l’ennemi est le même: c’est la haine, la haine de l’autre. Ces coups de feu visent des juifs, des flics, des dessinateurs, mais c’est chacun de nous qu’ils atteignent. C’est à l’être humain, dans toute sa splendeur et sa dignité, peu importe qu’il soit musulman, juif, athée, catholique ou juste un passant au mauvais moment. J’étais triste hier de ne voir aucun signe de solidarité, aucun « je suis Charlie », passer sur mes réseaux sociaux. Ne sommes nous pas tous concernés ? N’avons nous pas envie d’élever nos enfants dans un pays où personne n’est jugé, discriminé, agressé, tué sur la base de sa religion, qu’il soit musulman, juif, catholique ou athée ? Cette liberté m’est précieuse, à moi. Et je ne compte pas rester silencieuse alors que je la sens si fragile.

Alors voilà, je continuerais à vous en parler, comme je l’avais fait dans les posts Je suis Charlie et les 5 petits bonheurs de la liberté. Pas tout le temps, non ! En fait, j’espère avoir très peu d’occasion de reprendre la parole sur ce sujet. Mais si je ne le faisais pas aujourd’hui, j’aurais le sentiment de faillir à moi-même, à la personne, à la maman que je voudrais être. J’espère que vous ne m’en voulez pas. J’espère même que vous me comprenez un peu. Et je vous remercie d’être là. Il fait moins froid dehors quand on se serre les plumes.

Petit bonheur n°1 (….) Ce premier petit bonheur là leur est dédié: à ceux qui ne partageront plus de petits bonheurs avec leurs familles, leurs amis, leurs enfants.

Petit bonheur n°2 Mon petit papa qui m’appelle juste pour me dire qu’il pense à moi et qu’il m’aime. Tendresse infinie.

Petit bonheur n°3 Entendre mini-Panda dire « oh mince ! » dès que quelque chose tombe (soit 15 fois par jour). Fondre à chaque fois (j’aimerais pouvoir vous dire qu’il a pris ça de moi, mais malheureusement, je suis bien loin de pouvoir revendiquer un langage aussi châtié).

Petit bonheur n°4 Mardi, rigoler toute seule en écrivant l’article sur ma nuit au Ritz. Puis rigoler avec vous !

Petit bonheur n°5 Lire tous vos commentaires sur les concours pour les noeuds papillon Le Colonel Moutarde et le tampon Mister M Studio, merci à d’être aussi nombreux à y participer, et merci à tous ceux qui en profite pour glisser un mot doux sur le blog. Je n’ai pas pu vous répondre à tous, mais je suis super touchée ! Si vous n’avez pas encore participé, ne tardez pas ;)

Vous aimerez aussi

Précédent
Suivant

4 Commentaires

  1. Céci M
    17 février 2015 at 14:55

    Encore un très bel article plein d’émotion… Et si en effet la fiancé du panda c’est avant tout un petit coin de douceur et de bonheur c’est aussi une personnalité à part entière qu’on aime qu’on soit future mariée, jeune mariée et vieille mariée de 3 ans (sniffff je veux recommencer) Alors moi je suis ravis de voir que dans des périodes aussi triste on puisse tous partager notre douleur chacun à notre façon <3

    Répondre
    1. La Fiancee du Panda
      17 février 2015 at 18:48

      Merci beaucoup Céci, ton commentaire me touche beaucoup !

      Répondre
  2. DUPREY
    17 février 2015 at 21:45

    Merci à toi. J’ai « apprécié », même si ce n’est pas le mot approprié de lire ton article. Nous sommes en effet tous concernés par ce qui se passe et s’arrêter un peu, au travers de lignes d’écriture, sur cette peine, cette douleur qui traverse tous les êtres humains en ce moment par toute cette haine, je suis d’accord c’est très important.
    Pensées à toutes les familles des victimes.

    Répondre
    1. La Fiancee du Panda
      18 février 2015 at 11:04

      Merci Angèle, cela me touche vraiment et je suis heureuse que tu comprennes ma démarche.

      Répondre

Laisser un commentaire

powered by chloédigital