histoire bague de fiancailles - LaFianceeduPanda.com

Même si j’aimerais penser que le wedblogging transcende les genres et les clichés, force est d’avouer que les contributions masculines ici se comptent sur les doigts d’une patte. Ce n’est pourtant pas faute d’essayer d’attirer des messieurs à coups d’articles racoleurs (comme le Guide de survie à la St Valentin, ou Comment choisir son alliance masculine ?), d’avoir choisi un animal au look tout sauf girly (le noir & le blanc, ou l’éternel masculin !), et de dispenser de précieux conseils sur l’Express Styles (comment choisir son costume de mariage, par exemple) mais rien n’y fait, je vois bien.

Alors quand Cyril m’a envoyé le récit de la bague de fiançailles qu’il a amoureusement conçue et fait réaliser pour sa future femme Audrey, pensez si j’ai sauté au plafond. Alléluïa, quelques grammes (kilos ?) de groom dans un monde de brides ! Certes, il m’a bien précisé que c’était Audrey qui passait son temps sur mon blog (merci, au passage !), mais on ne me la fait pas: entre nous, Cyril, je sais bien que tu te caches dans les toilettes avec l’iPad pour gloutonner les articles sur les Do It Easy et les Films où on se marie ! Allez, ne t’inquiète pas, ça reste entre nous…

Mais foin de Pandigressions, je laisse la parole à Cyril. Attention, cela risque de faire des jalouses…

« Si notre histoire et son rythme sont originaux et font beaucoup parler, notre rencontre a été plutôt banale… puisque nous nous sommes connus à un mariage. Rapidement, nous avons évoqué l’idée de passer le reste de notre vie ensemble et avons beaucoup parlé de mariage. Rapidement, aussi, Audrey m’a assuré qu’elle me dirait OUI… si j’avais la bonne bague ! Pression, vous dites ? A peine… 

Mais le défi en vaut la chandelle. Son idée de départ était qu’un diamant carré lui irait bien. Mais à force de rentrer chez tous les bijoutiers de Paris, Périgueux, Dijon, Londres ou encore New York, il s’est avéré que… elle aime des choses très hétéroclites. On est passé par du rond, du vintage, du super moderne, des pierres de couleur (!). Plus le temps passait, plus je me décourageais tandis que la classification des diamants n’avait plus de secrets pour nous. Ne trouverais-je donc pas LA perle rare ? Autant la faire faire, alors ! Cela me permettra au moins d’être encore plus impliqué dans l’objet que je veux voir à son doigt toute sa vie. En discutant autour de moi, je me suis rendu compte que de nombreux proches (ou pas, d’ailleurs) ont fait faire leur bague… au même endroit ! Je me suis donc rendu chez cet artisan dont l’adresse ne se passe que de bouche à oreille. 

En quelques heures, il avait compris ce que je voulais. Au milieu des multiples essayages et formes, nous revenions tout de même souvent vers un modèle carré, avec double corps serti. Nous en avions vu un chez Didier Guérin, mais le diamant central s’avérait en fait être quatre petits donnant l’illusion d’un seul. Malin ! Mais Audrey mérite mieux. Et puis, il y a cette histoire de bague familiale de sa grand-mère qui aurait pu lui revenir mais qu’elle n’a pas eue. Il fallait maintenant trouver la pierre centrale, et attendre que la trêve des diamantaires d’Anvers se termine (eh oui, ils prennent des vacances aussi). 

J’ai d’abord eu le corps de la bague dans un acier grossier et on ne se rend compte de rien. Plusieurs fois, j’y suis retourné pour des ajustements, pour veiller à ce que tout se passe bien. Pour apporter la bague de la grand-mère d’Audrey, aussi, à laquelle on a enlevé deux brillants pour les intégrer au projet, sur chaque côté, à la jointure du double corps serti et du carré central. A chaque fois que je me rendais chez l’artisan, il pleuvait sur le chemin. Mauvais présage ? Ou alors, bagouze pluvieuse, bagouze merveilleuse ?

Bague de fiancailles vintage - LaFianceeduPanda.comBague de fiancailles vintage - LaFianceeduPanda.comBague de fiancailles vintage - LaFianceeduPanda.com

Après trois mois, ELLE était là, au creux de ma main. 

Vintage mais pas trop, imposante mais féminine. 

Brillante, surtout. Et j’en suis presque jaloux. 

Même si elle m’a permis… d’avoir mon OUI !« 

Vous connaissez mon amour des bijoux vintages, vous imaginez donc à quel point je suis totalement fan de cette bague (et pour tout dire, même un peu jalouse !). J’aime beaucoup l’idée aussi d’une histoire de transmission derrière, avec les deux brillants de la bague de sa grand-mère… Bref, une bague vraiment fabuleuse ! Merci Cyril d’être venu partagé ton récit ici, et félicitations à tous les deux !

Si la création de Cyril vous a inspirée, voici les coordonnées de l’artisan qui l’a réalisée:

M. Laval

133 rue du temple – 75003 Paris

Tel: 01 42 72 31 71

Et vous, quelle est la fabuleuse histoire de votre bague de fiançailles ? Pour venir la raconter ici, envoyez moi un mail à fianceedupanda (at) gmail. com !

17 thoughts on “La fabuleuse histoire de ma bague de fiançailles… racontée par un homme !

  1. Klops

    Ce mec est un fou, il doit l’aimer son Audrey pour passer autant de temps sous la pluie (et je crois qu’il peut devenir bijoutier, mon dieu, quel jargon de pro!)
    Bref, il doit grave regarder des films ou séries de nana, genre MEN IN TREES, pour savoir viser aussi juste.
    Bravo mec!-)

    Reply

  2. Missmary

    Cette bague est magnifique, et son histoire encore plus ! Les hommes sont peut-être rares par ici, mais si c’est pour avoir d’aussi jolis partages, je crois qu’on peut s’en contenter !

    Reply

  3. Nicole

    WHOUAOUUU !! La bague est magnifique !! Mais du coup moi aussi j’aimerai connaître son prix et éventuellement son créateur ! Mais si ça doit être discret c’est possible par mail ? Hehe…

    Reply

  4. La Audrey de Cyril

    Bonsoir à tous et à toutes,
    un petit commentaire pour vous confirmer que :
    – Cyril est LE fiancé qu’il me fallait (entre autres car il est le seul à pouvoir me supporter au quotidien, moi et mes grandes idées du type « viens on fait un Scrabble dans le bain », ou « je te jure Paris à 8h du matin le dimanche, c’est génial », ou »et si je devenais la Oprah blanche en France? »
    – même si on a une idée en tête, croyez-moi les filles quand un bijoutier vous passe une bague à 20 000€ au doigt, toutes les idées préconçues type j’aime pas les pierres de couleur, je ne veux pas des diamants baguette ou un diamant rond, s’envolent
    – Ma bague, je l’adore, je la chérie, je ne la quitte pas et elle est plus belle que tout ce que j’ai pu imaginer (et essayer donc) car c’est mon homme qui l’a pensée, créee, cachée pendant trois semaines dans l’appart avant sa demande,
    – si vous avez aimé l’histoire de la bague, vous adorerez l’histoire de la demande en mariage (dis, la fiancée du Panda, y’a une rubrique aussi pour raconter ça ?)

    Pour le lieu et le prix, je laisse chéri répondre et pour toutes celles qui, comme la fiancée, cherchent des inspirations de séries pour passer l’hiver, voici mes coups de coeur : Suits (pour la dose de beau gosse), Downton Abbey (pour s’enivrer d’accent british et de tenues de soirées), Men in Trees (je valide la première saison), The Good Wfe (pour les intrigues), Single Ladies (pour les soirs où on veut vraiment pas réfléchir, se dire que nous aussi on peut porter les robes qu’elles ont avec les talons de 15cm, c’est juste qu’on choisit de pas le faire, et mater des mecs torses nus) et Elementary version US pour celles qui aiment Sherlock Holmes et les histoires de détective.

    Bises à tous !
    Audrey

    Reply

    1. La Fiancée du Panda Post author

      @La Audrey de Cyril : oh ouiiii j’adorerais avoir l’histoire de la demande en mariage ! (attention, vous avez déjà placé la barre très haut avec le récit de la bague ;)
      Merci pour les séries, je vais me lancer dans un visionnage intensif à partir de la semaine prochaine ! Suis déjà fan de Downtown Abbey, et en deuil depuis la diffusion du dernier épisode à Noël…
      Sinon, si tu aimes Sherlock Holmes et l’accent british, il faut absolument que tu regardes « Sherlock », une nouvelle série de la BBC. C’est top !

      Reply

  5. La Fiancée du Panda Post author

    Je crois qu’il vient de gagner 10 000 points sur l’échelle de la groomitude (comme la coolitude, mais pour les grooms) ! Pour le prix, sa future épouse Audrey lit ce blog, il n’est donc pas question de le révéler dans l’article… mais j’ai demandé à Cyril s’il accepte de le communiquer par mail, je vous tiens au courant !

    Reply

  6. Elia974

    OMG, je dois dire que cet article foisonne particulièrement de « very good tips » et qu’en plus d’être jalouse, il m’a carrément inspirée!
    Merci !!!!

    Reply

  7. Analogeek

    Beau, tout ça !
    En cherchant des idées (bien que j’en aie déjà quelques-unes) pour demander ma Miss Univers en mariage, je suis tombé sur ces récits aussi passionnés que passionnants !

    Ma fiancée étant une grande lectrice, fan de haute bourgeoisie britannique et américaine, lors d’une banale discussion il y a quelques années, elle me racontait les aventures d’un de ses personnages en disant: « (…) et elle est allé acheter ses bijoux chez Tiffany. Tu te rends compte? Chez Tiffany! ». Moi je ne lis pas autant, mais oui chérie, je me rends compte.
    Du coup, pour la bague de fiançailles, cette petite idée m’est revenue. Sauf que c’est pas donné, chez Tiffany! (encore une fois, je me rends compte :p). Mais elle va quand même porter ça pour le reste de sa vie. Du coup, commande chez Tiffany, Princess en platine + diamant.

    J’en étais là lorsque, pour le mariage familial (ça existe chez nous, c’est différent du civil et du religieux, et c’est une cérémonie entre les deux familles sans la présence des fiancées), la bague de fiançailles est exigée.

    Alors avec ma chérie, on est allés faire les bijouteries locales, et finalement on en a trouvé qui nous ont inspiré. On a expliqué notre souhait au bijoutier qui a réalisé un très beau modèle en or blanc & zirconium (Madame disait que ça nous coûte déjà assez cher comme ça, qu’elle aime l’aspect symbolique, et que plus tard je pourrai lui offrir une avec diamant – puisque j’y tiens).

    Pour des raisons professionnelles j’habite dans un autre pays qu’elle (on a fait les boutiques locales pendant mes congés). Donc c’est elle qui est allée retirer la bague il y a quelques jours. Pour le moment je n’ai eu droit qu’aux photos par mail, elle adore, elle la regarde tous les matins :)

    Le clou de l’histoire? Elle pense que c’est la bague définitive. Sauf que…
    Sauf que je lui ai dit que je viens en mission dans quelques jours, et que j’aurais bien aimé la voir. En fait, pas de mission: je fais le déplacement ce weekend juste pour lui faire ma demande. Avec la bague Tiffany :) Comme elle a l’autre bague avec elle et que ce sera remis à la famille, comment diantre peut-elle se douter qu’elle aura droit à une vraie demande en mariage? Je m’aime!:D enfin… je l’aime :)

    Je vous dirai la suite heureuse.

    Reply

    1. La Fiancée du Panda Post author

      Quelle belle histoire ! Et quelle petite veinarde d’avoir non pas une, mais deux bagues ;) Si ce n’est pas indiscret, de quel pays venez-vous ? Comment se passe un mariage familial ? Surtout, racontez nous la suite, j’espère que la demande s’est bien passée !

      Reply

      1. Analogeek

        @La Fiancée du Panda : Je viens du Bénin, je travaille en Côte d’Ivoire, tous deux pays d’Afrique de l’Ouest.

        Pour le mariage famiial, les rites précis varient selon la famille, la culture, la tradition, etc. Mais globalement, il s’agit plus de sceller l’union de deux familles que celles des deux personnes. D’ailleurs, le fiancé ne doit pas être là.
        La cérémonie est appelée « dot » (prononcer « dotte ») et consiste, pour la famille du fiancé, à apporter des présents idéalement symboliques, dont la liste aura été établie et transmise par la famille de la mariée. Il s’agit généralement de tissus, de liqueur, d’ustensiles de cuisine, de parures et parfums, etc. Tout cela ne sert pas à acheter la femme, mais revêt normalement un caractère symbolique censé montrer la reconnaissance du fiancé à l’égard de sa belle-famille pour avoir pris soin de la jeune fille jusque là, et son aptitude du fiancé à subvenir aux besoins de sa dulcinée. N’empêche que certaines belles-familles en profitent pour se sucrer aux dépens du mec, mais y a des brebis galeuses partout.
        Dans nos contrées, la célébration du mariage traditionnel est prévue dans la loi et obligatoire avant celle du mariage civil.

        Voilà un peu…

        Alors… la suite ?

        Ben elle a dit OUI !!! :D

        Comme prévu, j’ai pris un vol aller samedi – retour dimanche, juste pour pouvoir le faire. Je suis resté dans un hôtel en bordure de mer. Quand elle est venue me voir, je lui ai dit que je voulais aller marcher sur la plage avec elle. Marcher ensemble sur la plage, même en silence, symbolise beaucoup pour nous, donc pour faire simple et beau je n’ai pas trouvé mieux comme cadre.
        Puis on a discuté un peu de toutes les années passées ensemble, on a rigolé de certains trucs… Je me suis assuré qu’il n’y avait presque personne d’autre à l’endroit où nous étions.
        A un certain moment, elle a posé sa main sur mon coeur, et elle a dit:

        – Boum… boum… boum… pourquoi ton coeur bat si fort?
        – Parce que, même devant des réponses qui paraissent évidentes, l’homme a toujours un peu peur.
        – Peur de quoi? Quelle réponse?

        Là j’ai souri, je me suis agenouillé, et j’ai sorti la bague en prononçant la formule « consacrée ». Elle était à mille lieues de l’imaginer, donc instant de surprise d’abord, pour réaliser ce qui était en train de se passer, puis un grand « OUI ». Elle m’a juste laissé le temps de lui passer la bague au doigt avant de me sauter au cou. Ensuite, elle m’a dit, plus calement,tout ce que signifiait son « oui », son engagement, etc.

        Et pis voilà: hier célibataire (engagé quand-même…), aujourd’hui fiancé :)

        Reply

  8. la Douce de son chum

    Curil a fait une véritable déclaration d’amour à Audrey en lui offrant cette bague, pleine d’attention et de symbole. Wouahhhhhh (étoile dans les yeux…) !!!

    Je trouve la bague d’Audrey très jolie, j’adore son style vintage. Mais une question me trotte dans la tête : est-ce que l’on peut mettre une alliance au même doit que la bague de fiançailles avec ce type de bijoux ? Je ne vois pas le type d’alliance qui pourrait convenir.

    Reply

    1. La Fiancee du Panda Post author

      Et oui, c’est trop chou ;)
      Pour l’alliance, je pense qu’une alliance micro-pavée de diamants peut être très jolie, par exemple. Ici la pierre est légèrement surélévée et ne doit donc pas gêner pour porter une alliance avec.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *