comment toucher les blogueurs

Comment s’adresser aux blogueurs ? Quelques règles simples à respecter

Lettre ouverte aux prestataires de mariage

Un billet plus personnel aujourd’hui, mi-coup de gueule, mi-confidences. Comme vous le savez, ou le devinez, en tant que blogueuse, je suis amenée à échanger quotidiennement avec des prestataires de mariage, que ce soit eux qui me sollicitent ou moi qui les contacte. La plupart du temps, cela se passe bien, très bien même. Mais il y a aussi beaucoup de ratés, de hiatus. La plupart du temps, ceux-ci sont dû à des malentendus – je mets de côté les prestataires ouvertement malhonnêtes, heureusement pas si fréquents – et à une méconnaissance de la spécificité du blogueur. Je le constate aussi bien dans mon activité en tant que blogueuse, que dans ma vie professionnelle (je suis consultante en stratégie digitale).

Confrontée pour la énième fois à une situation délicate dûe à une mauvaise compréhension des enjeux d’un blog par un prestataire, j’ai décidé de rappeler ce qu’est un blogueur, et comment s’adresser à elle/lui si vous voulez avoir les meilleurs chances qu’il/elle vous réponde, et que la relation se passe bien.

Cet article s’adresse aussi bien aux prestataires qu’aux lecteurs/lectrices de ce blog, qui seront peut-être curieux de connaître « l’envers du décor » de nos articles. Je pense qu’il reflète assez bien l’opinion de mes consœurs, les blogueuses mariage.

Ce que nous sommes, nous les blogueuses mariage…

Jeunes ou futures mariées, à peine fiancées, ou simplement amoureuses du mariage, nous sommes avant tout des passionnées. Parce que nous aimons écrire, partager de belles photos, faire découvrir de nouveaux talents, nous avons mis le pied un jour dans l’univers du wedblogging, et nous n’en avons pas démordu.

Nous dédions un temps souvent considérable à ce petit bout d’internet qu’est notre blog. Un temps qui empiète souvent sur d’autres choses: nos amis, notre couple, nos sorties, notre repos. A titre personnel, écrire un article pour présenter un prestataire me prend au bas mot deux heures: le temps d’échanger avec la personne, de rédiger, de réaliser les montages photos et de mettre en forme l’article. Les mails consacrés à la Fiancée du Panda représentent entre 30 et 50% de ma boîte mail. Le temps que je passe à échanger avec ma communauté sur Facebook, au minimum 1h par jour. Soit au total, 2 à 4h de « travail » quotidien sur ce blog.

Ce « travail » de blogueuses ne nous rapporte rien. Ou plutôt si, énormément de plaisir: à faire découvrir de nouveaux talents, à échanger avec nos lecteurs, à faire de belles rencontres… mais de rémunération, point. Tout ce temps passé, nous le faisons gratuitement, bénévolement, à un niveau parfois quasi « professionnel ». Certes, cela peut déboucher sur des opportunités rémunératrices, comme la rédaction de piges pour les journaux pour quelques unes d’entre nous (dont moi). Mais cette rémunération ne concerne dans ce cas que les piges en question, pas leur activité sur le blog (et elle est rarement mirobolante).

… et ce que nous ne sommes pas

Nous ne sommes pas des journalistes, justement. Bloguer n’est pas un métier, en tous cas pas dans le monde du mariage. Nos blogs reflètent donc nos goûts, nos coups de cœur, nos avis. Nous n’avons pas pour but d’être objectives, ce qui ne nous empêche pas d’essayer d’écrire nos articles avec le maximum de sérieux. Contrairement à un journaliste, ce n’est cependant pas notre métier, et nous ne sommes pas payées pour cela.

Nous ne sommes pas des espaces publicitaires gratuits. Comme je le rappelle dans le A propos de ce blog, vous n’y trouverez pas de publicité déguisée, ou d’article sponsorisé qui ne dirait pas son nom. Je n’y parle que des choses qui m’ont vraiment plu. La plupart de mes collègues wedblogueuses ont la même ligne de conduite. Nous ne sommes donc pas là pour faire la promo de tel ou tel produit, recopier bêtement un communiqué de presse, ou relayer aveuglément une opération, mais pour partager nos coups de cœur avec nos lecteurs.

Comment nous parler ?

Une fois rappelé ces points fondamentaux, mais parfois ignorés – on me demande encore parfois combien je gagne pour écrire sur mon blog, et je reçois tous les jours des « demandes de partenariat » consistant à mettre une bannière de pub (gratos) chez moi – passons à la pratique.

Quelques conseils pour mettre le maximum de chance de votre côté si vous souhaitez avoir une publication sur un blog, et entretenir une bonne relation avec les blogueurs:

> Ciblez vos contacts. Chaque blog a sa personnalité propre, son style. Plutôt que de vous précipiter sans discernement sur les « gros blogs » (ou ceux perçus comme tels), choisissez de contacter en priorité ceux qui corresponde à votre univers. Passez 5 minutes sur chaque blog, à regarder quels sont ses sujets d’intérêt, ses créateurs préférés, son ton… Vous aurez ainsi à la fois plus de chance d’obtenir une publication, et d’intéresser ses lecteurs derrière. Mieux vaut 500 vues et trois commandes que 3000 vues et zéro achat, vous ne croyez pas ?

> Personnalisez l’échange. Comme je le disais, nous ne sommes pas des journalistes, et nous ne sommes pas payées pour ouvrir 50 communiqués par jour. Vous avez plus envie d’ouvrir le mail qui s’adresse à vous que celui envoyé par Casto à ses 500 000 con-sommateurs, non ? Nous sommes pareilles. Prenez le temps de personnaliser votre mail et d’écrire individuellement à chaque blogueuse, vous aurez beaucoup plus de chances d’être lu.

>  Restez sincères. Attention, personnaliser le mail ne veut pas dire « écrire une tonne de bullshit en pensant que la blogueuse aime être caressée dans le sens du poil ». D’abord, la flatterie, on la détecte à 50 mètres. Écrire « j’adore votre blog tellement merveilleux que je lis depuis longtemps » alors que vous venez de le découvrir dans la liste élaborée par votre stagiaire, ça se sent et ça nous énerve plus qu’autre chose. Ne le dîtes que si c’est vrai. Sinon, mieux vaut se contenter d’un sobre « Je vous écris pour vous présenter ma nouvelle collection, qui pourrait plaire à vos lectrices », ça passera mieux. Ne nous prenez pas pour des buses, en somme. La wedosphère est un tout petit milieu, dans lequel règnent globalement la solidarité et l’entraide, et où tout se sait très vite. Se fâcher avec l’une d’entre nous, c’est prendre le risque de se mettre les autres à dos.

> Respectez nos enjeux. S’ils se rejoignent souvent, il y a un point sur lequel nous avons des intérêts antagonistes: les prestataires cherchent à obtenir le plus de publications possible, tandis que nous recherchons l’exclusivité. C’est souvent là que le bât blesse, car il n’y a rien de plus frustrant que d’avoir passé trois heures sur un billet de blog pour s’apercevoir que les mêmes photos/robes de mariée/vidéo viennent d’être publiées sur un autre blog. Si nous tenons à proposer un contenu original et, dans la mesure du possible, inédit, ce n’est pas (que) une question d’égo. Nos lectrices/lecteurs lisent souvent plusieurs blogs en même temps, et de même que vous n’aimeriez pas retrouver exactement les mêmes articles dans deux journaux différents, nous souhaitons leur offrir des contenus diversifiés. C’est plus intéressant pour eux, et plus gratifiant pour nous. Essayez donc de proposer des angles différents aux blogueurs que vous contactez (un focus, un jeu concours, une interview), et surtout, ayez la correction de nous prévenir si vous avez des publications prévues au même moment sur d’autres blogs. Cela passera beaucoup beaucoup mieux que de le découvrir après coup, et nous permettra de réfléchir à une autre approche pour notre publication, plutôt que de la retarder voire de l’annuler purement et simplement (comme cela m’est déjà arrivé).

Ces conseils sont somme toute assez simples, mais trop souvent ignorés, soit par manque de temps, soit par méconnaissance du monde du blog. Malheureusement, cela aboutit trop souvent à une grosse perte de temps, des deux côtés. J’espère donc avoir amené ma petite pierre à l’édifice pour contribuer à fluidifier les échanges entre nous.

Le débat est ouvert, n’hésitez donc pas à réagir ou à partager votre expérience dans les commentaires.

PS: sur le même sujet, n’hésitez pas à lire l’article bien fait de Mademoiselle Dentelle. Comme quoi le sujet n’est pas nouveau…

Et vous, blogueurs, mariés, ou prestataires, quel est votre point de vue ?

44 thoughts on “Comment s’adresser aux blogueurs ? – Lettre ouverte aux prestataires de mariage

  1. Manuela, Fiancée Bavarde

    Merci pour cet article :) Je me suis vraiment retrouvée dedans, surtout pour la partie « passer beaucoup de temps sur un article et voir quasiment la même chose publiée ailleurs ».

    Méga frustrant et rageant, même si le presta ne pense pas faire mal. Heureusement on échange entre wedblogueuses et on trouve des solutions…mais ça serait cool que les prestas fassent aussi l’effort de découvrir notre monde et univers, comme nous faisons de même pour leurs produits et/ou services !

    Reply

  2. M

    Belle démonstration de l’envers du décor.
    J’ai appris certaines choses. Je vous admire un peu plus aujourd’hui. :)

    Reply

  3. Marine

    Je pense que ta mise au point est valable pour tous les blogs, pas seulement ceux dédiés au mariage, et pourrait même s’appliquer, dans une certaine mesure, à la façon de communiquer vers la presse… Ton billet résume ce que je m’efforce d’expliquer à mes clients en tant qu’attachée de presse, mais pour les personnes qui ne sont pas familières avec l’univers des blogs, ce n’est pas toujours simple à faire rentrer dans leurs petites têtes ;-)

    Reply

  4. Cécile/wallt

    bon bah comme tu sais totalement d’accord! j’adore ton mieux vaut 500 clics et 3 achats que 3000 et zero :) quand j’arrive à faire se rencontrer des prestataires et des futurs mariée, là je suis méga ravie :)

    Reply

  5. The Dude

    Vous n’avez pas autre chose à faire que de déverser vos états d’âmes de blogueuse sur la toile ? Ca n’intéresse personne et encore moins votre lectorat, et surtout, les personnes à qui cela s’adresse vraiment ne le liront pas.

    Ce coté « on fait ça gratuit, par passion, blablabla » avec des bandeaux de pub dans l’environnement de l’express m’a doucement fait rigoler… Sans parler de cette quête à l’article exclusif que vous décrivez, très paradoxale en regard de vos motivations décrites plus haut…

    On le sait toutes et tous que vous courez après le nombre de visiteurs uniques / jour…

    Bref, concentrez vous sur ce que vous savez faire et évitez nous les digressions de type « pour me contacter, merci de compléter les formulaires 547A et 547B et de parapher chacun des exemplaires »…

    Si vous avez ce type de contact, c’est que votre blog a du succès : assumez.

    Reply

    1. Manuela, Fiancée Bavarde

      Si vous aviez BIEN lu l’article vous auriez vu cette phrase : « Certes, cela peut déboucher sur des opportunités rémunératrices, comme la rédaction de piges pour les journaux pour quelques unes d’entre nous (dont moi). Mais cette rémunération ne concerne dans ce cas que les piges en question, pas leur activité sur le blog (et elle est rarement mirobolante. »

      Je pense que seul vous considérez que ce post est inutile.
      Sans parler de votre manière méprisante de commenter cet article.

      Reply

    2. La Fiancée du Panda Post author

      Vous n’avez pas du lire cet article très attentivement, sinon vous auriez vous que je commence par expliquer qu’un blog est avant tout un espace d’expression personnel, donc non, je n’ai pas fini de déverser mes états d’âmes, comme vous dîtes. Je compte même bien continuer, et j’ai la chance d’avoir des lecteurs qui me suivent depuis deux ans.

      Deuxio, j’aimerais bien savoir sur quoi vous vous basez pour affirmer que « On le sait toutes et tous que vous courez après le nombre de visiteurs uniques / jour ». Ah bon ? Et ça me rapporterait quoi, au juste ?

      Tertio, la publicité qui s’affiche ici dépend de l’Express, et je ne touche pas un kopeck dessus. Zéro, nada. Je ne comprends pas non plus ce qu’il y a de paradoxal entre mes motivations et le fait de vouloir offrir un contenu original et de qualité à mes lecteurs.

      Enfin, je donne ici des conseils pour permettre aux prestataires d’entrer en contact avec les blogueurs et d’établir une relation de confiance avec eux. Libre à eux de ne pas les suivre, et de voir leurs mails invariablement atterrir dans la poubelle, comme en témoigne les commentaires de mes collègues blogueuses ici.

      Quant à votre recommandation de « me concentrer sur ce que je sais faire »… ben non, désolée, c’est justement le principe du blogueur (et son plaisir) que d’être libre de son contenu éditorial. Pour les contraintes et les consignes, j’ai tout ce qu’il faut dans mon boulot. Le jour où cela changera, j’arrêterai de bloguer.

      Reply

      1. NelCE

        Je pense que cette personne n’a pas compris le but d’un blog : parler d’une thématique avec son point de vue! Et pour ma part, j’aime votre manière d’aborder les choses!

        Reply

    3. Eva

      Cher Dude,

      il y a parfois des débats qui méritent d’être ouverts et des questions tout à fait légitimes qu’il est bon d’exposer et de partager sur les blogs (je pense à la question des droits d’auteurs pour les photographes par exemple, ou la question que peut soulever l’article ci -dessus) et ce n’est certainement pas La Fiancée du Panda qui vous empêchera de débattre ou d’exprimer votre opinion, car il me semble que sur cet espace chaque opinion est entendue et débattue avec respect et attention.
      Encore faut- il avoir quelquechose à dire: votre intervention ici n’est que méchanceté et aggressivité gratuite. Il semble que vous ne respectez pas grand monde qui se retrouve ici, lecteurs, rédacteurs et prestataires, et que vous prenez un malin plaisir à gâcher le nôtre.
      Je ne reviendrai pas sur l’article qui a été écrit, et commenté de manière très explicite et sans ambiguité par la Fiancée du Panda ainsi que par les autres lecteurs/lectrices.
      Si vous avez tant de colère en vous, allez donc ouvrir votre propre blog…

      Reply

  6. Julien

    Bonjour Monsieur (insérer nom) Fiancée du Panda. Je suis avec passion votre blogs depuis de longues années, et j’adore l’approche originale que vous offrez du monde animalier. Vos articles sur les relations conjugales chez les pandas surtout. :)

    Plus sérieusement, article méga-utile pour les presta dont nous faisons partie. Notamment, j’avoue qu’à la base je n’avais pas spécialement intégré ce côté exclusivité nécessaire pour les blogs (et la presse). Heureusement, une future maman-panda m’a tout bien expliqué autour d’un lait chaud.

    Merci encore, pour cet article, pour le reste.

    Reply

  7. madame A

    Bonjour, en tant que prestataire je partage amplement votre point de vue. Je tiens au passage à vous féliciter vous et les autres bloggeuses pour le travail colossal que vous effectuez. au plaisir !

    Reply

  8. My Wedding Thing

    Bien évidemment je suis complètement d’accord avec cet article et l’importance de personnaliser sa relation avec les blogueuses. Beaucoup de prestataires commencent à comprendre tout l’intérêt qu’ils ont à figurer dans ces blogs mais peu en connaissent encore les codes et savent comment s’y prendre.

    Reply

  9. Nicole

    HAHAHAA des rageurs il y en a partout!!!
    Excellent article pour remettre les points sur le i même si les prestataires ne le liront pas!
    En tous cas je confirme : que ça soit ici ou sur 2-3 autres blogs (Cécile WALLT et Alice in Weddingland, big up) et bien à chaque fois que je leur ai envoyé un mail pour solliciter un peu d’aide dans mon actuelle organisation de mariage, j’ai eu une réponse dans les 2 jours max!! si ça c’est pas sympaaaa!!!
    Allez vive vous les filles!

    Reply

  10. The Dude

    Qui sont vos lecteurs ?
    Si j’en crois votre article, toutes celles et ceux qui s’intéressent de prés ou de loin au mariage.

    A qui s’adresse votre article ?
    Si je ne dis pas de bêtise : à celles et ceux qui vous contactent, des professionnels (ou qu’on peut considérer comme tels) du mariage.

    Combien représente cette seconde catégorie parmi l’ensemble des lecteurs ? Bref, vous avez consacré votre précieux temps non rémunéré à la rédaction d’un article qui ne doit pas concerner 20% de votre lectorat…

    Par contre, si le but était de se faire mousser par les petits camarades du monde du mariage sur le web, alors c’est réussi.

    Pour le coté « ça ne me rapporte rien, je fais ça par passion » : alors pourquoi rechercher l’exclusivité d’un article et ne pas vous contenter de vos coups de coeur ?

    Comme je l’ai dit, c’est la rançon du succès…

    Reply

    1. La Fiancée du Panda Post author

      Je vous ai répondu plus haut. Encore une fois, j’ai l’impression que vous ne comprenez pas le principe d’un blog, en tous cas pas du mien… Oui, je fais cela par passion, et pas pour « toucher » 80% ou plus de mes lecteurs. Si j’ai envie d’écrire sur un sujet qui me tient à coeur, je le fais, précisément parce que ce n’est pas mon métier, mais un espace d’expression PERSONNEL.

      Quant à la question « pourquoi rechercher l’exclusivité ? », j’y ai répondu dans l’article: parce que la plupart de mes lecteurs/lectrices lisent plusieurs blogs, et que j’ai envie de leur proposer du contenu inédit. C’est plus gratifiant pour moi (oui, vu le nombre d’heures que j’y passe, j’ai bien le droit de prendre cela en compte), et plus intéressant pour eux.

      Quant à moi, je vous retourne la question: pourquoi lisez vous des blogs si lire une opinion personnelle vous hérisse ?

      Reply

        1. Misstagada

          Mais qui est donc cette personne qui ne comprend rien à votre article ? J’ai lu avec plaisir votre blog pendant toute la préparation de mon mariage qui a eu lieu en septembre dernier et il m’a beaucoup apporté, même si je n’ai jamais laissé de commentaire.

          Je continue d’ailleurs à y être abonnée alors que le mien est déjà passé, pour donner des idées aux amies qui se marient l’année prochaine.

          Mais cette fois, je me suis sentie obligée de poster un commentaire. Je ne suis qu’une simple lectrice et non une professionnelle et cet article m’a pourtant intéressé. C’est toujours intéressant de connaître l’envers du décor. Il y en a marre de toutes ces personnes qui s’érigent en donneur de leçon et qui pensent savoir tout sur tout.

          C’est aussi ça l’intérêt d’un blog, quel qu’il soit : échanger. Si une personne n’est pas intéressée par son contenu, qu’elle passe son chemin.

          Toute personne à droit au respect de son travail, lucratif ou non.

          Bref, c’était mon coup de gueule à moi. Bravo la fiancée du panda ! Et continuez à écrire des articles intéressants comme vous savez si bien les écrire.

          Bonne soirée.

          Reply

  11. Emilie

    Effectivement, je crois que (‘une) certaines personnes ont oublié ce qu’était un blog. c’est effectivement un espace personnel à la base,à la manière d’un journal de bord ou une personne se raconte et partage ses coups de coeur, coups de gueule et états d’âme justement.
    Devant le succès des blogs (qui dénotent au passage l’engouement pour la socialisation à travers le web et le partage des envies, bons plans, découvertes etc..et j’en passe), les blogs ont été plus largement répandus et surtout ont été identifiés par les acteurs du web comme un outil fabuleux pour se positionner comme référent et (excusez moi le jargon technique) optimiser son référencement grâce à du contenu ciblé. Ceci à des fins mercantiles et pour des blogs dits d’entreprise….mais revenons à nos moutons (enfin, nos pandas..), ici ce blog est le fait d’une seule et unique personne qui partage avec ses lecteurs ses envies, ses coups de gueule, ses coups de coeurs PERSONNELS et sa ligne éditoriale est la sienne en propre. Elle n’est pas là pour se dire « REFERENTE » du mariage mais pour partager des choses qui lui plaisent ou non sur un thème qui lui tient à coeur…Un blog à la base est un journal (plus intime certes mais un journal qui appartient à son auteur), et ça beaucoup on eu tendance à l’oublier…à en lire certains commentaires. Alors, continuer mme PANDA à « déverser » vos états d’âme, c’est ce qui fait le charme de votre blog et ce qui vous rapproche de vos lecteurs..A bon entendeur..

    Reply

  12. The Dude

    Dernier commentaire pour moi, je ne voudrais pas vous faire perdre plus de votre temps précieux et non rémunéré.

    Votre blog est un espace d’expression personnel, oui, mais avec la vocation d’être lu par le plus grand nombre (sinon, vous vous contenteriez d’un journal intime non ?).

    Du coup, le blablas de la passionnée qui ne fait ça que par passion me fait sourire. D’ailleurs, si demain vous faisiez 2 lecteurs par semaine, maintiendriez-vous cette activité ? Ne répondez pas à cette question, je connais la réponse.

    Alors du coup, les longs sanglots plaintifs du type « Marre que vous me contactiez de la sorte » me paraissent hors sujet. Je vais me répéter encore une fois : c’est le revers de la médaille de votre succès. Etait-ce bien nécessaire d’en faire un article ?

    PS : pour répondre à votre question, que je prends comme « si vous n’êtes pas content, arrêtez de me lire », je répondrais « si vous ne supportez pas mes critiques, arrêtez d’écrire ».

    Au plaisir ;)

    Reply

    1. La Fiancée du Panda Post author

      Si je ne supportais pas la critique, je ne prendrais pas le temps de vous répondre… Malheureusement, j’ai l’impression que nos échanges tournent en rond puisque vous faites les réponses à vos propres questions. Merci néanmoins d’avoir pris le temps d’exposer votre point de vue, même si nous ne sommes pas d’accord.

      Reply

  13. The Dude

    Je fais les réponses aux questions quand elles sont évidentes… TOUS les blogueurs bloguent pour, au minimum, avoir le plus de lecteurs possibles… Une fois cet objectif atteint (tout est relatif), faut pas se plaindre des « mauvais contacts » que vous pourriez avoir (vous l’avez bien cherché non ? ;) )

    Me demande si vous ferez aussi un article le jour où vous n’aurez plus que 2 lecteurs / semaine (ce que je ne vous souhaite pas) pour vous en plaindre

    ;)

    Reply

    1. liv

      Et donc si les prestataires ne comprennent pas la spécificité d’un blog et bien cela doit rester comme ca?
      « Ainsi soit il? »
      Ne peut on avoir l’ambition que les relations prestataires-blogueuses évoluent pour le meilleur des 2 parties?

      Enfin, je ne sais pas si vous avez déjà écrit un blog mais au départ, on commence tout petit, seuls nos amis lisent donc seule la passion fait continuer d’écrire.
      Vous croyez que toutes les blogueuses commencent connues peut être?

      Reply

  14. Delphine

    Jeune mariée, future prestataire (si tout se passe bien, croisons les doigts) mais aussi et surtout attachée de presse, je ne peux qu’être d’accord avec Maman Panda !

    C’est d’ailleurs, ce que je m’évertue à expliquer aux clients, pas vraiment réceptifs, tout comme Marine (commentaire plus hait). Malheureusement, ceux-ci restent rois et lorsqu’ils ne nous écoutent pas, nous finissons inlassablement par plier… Est-ce la bonne solution ? J’en doute.

    J’ai commencé à m’intéresser aux blogs, il y a peu. Je suis tombée dans la wed-blogosphère, comme ça, sans m’y attendre, un peu à cause (grâce !) à mon mariage et depuis, impossible de décrocher. Oui, ça prend du temps mais quel plaisir aussi !! Ça me rappellerait presque le jour où j’ai découvert le nutella (même si je ne m’en souviens pas vraiment vu mon jeun âge à l’époque).

    Je vais même commencer à « blogguer » en tant qu’invitée sur un blog mariage et j’en suis plus que ravie. L’idée n’est pas de se faire mousser mais de prendre du plaisir et surtout, de le partager, notion qui a l’air d’être étrangère à certains (hein, Dude ?) qui m’ont l’air bien seuls et bien amers.

    Ah vraiment Madame Panda, j’admire votre courage (et votre patience) et m’en vais de ce pas envoyer le lien de cet édifiant article à un client dont je tairais le nom mais qui prévoit une opération « bloggueuses »incessamment sous peu… Peut-être qu’avec un peu de chance…

    En tout cas, merci pour tout ! Et continuez !!
    Delphine

    Reply

    1. La Fiancée du Panda Post author

      Ralala comparer les blogs mariage au Nutella c’est comme qui dirait un MEGA COMPLIMENT :D Merci Delphine, et oui, ce n’est pas toujours facile de faire comprendre la blogo à nos clients, mais quant on voit les retombées d’une opé blogueur intelligemment menée, cela vaut pourtant le coup d’essayer !

      Reply

      1. Delphine

        « Intelligemment menée », tout est là !! Enfin, nous verrons bien ! Sur ce, je vais aller me faire une ou deux tartines ! Bah quoi ? Toujours avant d’aller au lit !!

        Reply

  15. Mam'Zelle Mondaye

    Merci pour cet article^^ Et pour répondre à un commentaire, non on ne fait pas ça pour être lu par un maximum (enfin, pas dans mon cas). d’autant que pour avoir fait un salon du mariage ce WE, on se rend compte que beaucoup ne connaissent pas ou ne sont pas réceptifs à ces nouvelles tendances.
    En tout, madame Panda a dit tout haut se que l’on pense tout bas :)

    Reply

  16. Patricia

    bel article, les choses sont dites clairement, posément et sans colère, dommage pour ceux qui se sentent obligés d’être agressifs et de projeter sur les autres de mauvaises intentions!

    ce à quoi j’ajouterai (en tant que lectrice de moult blogs) que oui il existe des blogueuses (et blogueurs donc) qui tiennent leur blog avec passion indifféremment du nombre de lecteurs et du nombre de réactions suscitées, et que oui il existe aussi des personnes qui s’investissent gracieusement dans des projets qui ne leurs rapportent rien, par pur plaisir, par curiosité ou par humanisme… et QUAND BIEN MÊME cela serait l’expression d’un ego quelque peu sur-dimensionné ou d’un archaïque besoin de reconnaissance et d’écho empathique (mode Cyrulnik inside), ça ne justifierait EN AUCUN CAS un manque élémentaire de savoir vivre dans les échanges qui y sont liés!

    Reply

    1. La Fiancée du Panda Post author

      J’aime quand on cite Cyrulnik sur mon blog ;) Merci Patricia, et oui, en effet, le nombre de lecteurs n’est jamais la première motivation pour tenir un blog, en tous cas pas à long terme !

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *