La vérité vraie sur le Wedding Blues

Cela ne vous aura pas échappé, depuis quelques temps, nos amis les médias ont redécouvert le mariage et son potentiel médiatique énorme; amour, argent et famille formant un excellent cocktail pour une bonne histoire, de l’Iliade jusqu’à Dallas. Ayant quelque peu épuisé le sujet des Kate (Middleton et Moss), de la mariée bio, et de la tendance cupcake (alors que vous et moi savons très bien que c’est so 2011), les journalistes commencent désormais à explorer des aspects moins reluisants du mariage. C’est ainsi qu’en l’espace de deux semaines, j’ai eu sous les yeux deux articles sur le wedding blues dans le Figaro et Grazia (pas de version en ligne). Ndlfp: N’en déduisez rien sur mes lectures, on m’a envoyé le premier, et le deuxième est tout ce qu’il y avait chez mon toubib (j’avais fini le Gala de janvier 2009). J’avais déjà parlé de la folie pré-nuptiale, impossible de ne pas traiter ce sujet brûlant qu’est le wedding blues !

wedding bluesDans Melancholia de Lars Von Trier, le mariage ne rend pas franchement jouasse

Ce qu’en disent les journaux… A grands renforts de psy et d’experts de tous poils (incluant une chercheuse en sociologie de la noce, véridique), les journaux décryptent ce sujet, « un syndrome connu mais encore tabou », qui toucherait environ un tiers des jeunes mariées. Ce phénomène, qui peut aller d’un simple coup de mou à une véritable dépression, tiendrait au surinvestissement des jeunes couples dans la préparation de leur mariage, et à la difficulté d’un retour au quotidien après avoir été les roi et reine de la fête, nous expliquent les experts. Les femmes étant plus investies que les hommes, elles sont forcément plus touchées, avec des conséquences dramatiques allant jusqu’au divorce, horreur ! Et hop, un petit coup de statistiques pour nous rappeler qu’au bout de 5 ans, on sera environ 50% à se retrouver sur le marché (notons qu’en province, vos chances de survie sont nettement meilleures, de quoi me donner envie de déménager). Euh…. Grazia confondrait-il wedding blues et vrais problèmes de couple ??

La vérité vraie… c’est qu’il n’y a vraiment pas besoin d’un psy pour comprendre qu’après avoir été investie dans un projet pendant un voire deux ans, avoir été le centre de l’attention et de l’affection de nos proches pendant plusieurs mois et à plus forte raison le jour J, avoir consacré le budget de 5 ans de voyages exotiques à une seule journée, s’être transformée en princesse sous les flashs des photographes, on se sente comme Cendrillon le lendemain du bal: pouilleuse. Toutefois, de là à envisager le divorce, il y a un grand pas !

Donc, chères futures mariées, si la question que vous vous posez est: « vais-y passer ? », la réponse est: « Probablement ». Qu’elle vous frappe dès le lendemain où qu’elle ne vous rattrape que quelques mois plus tard, ne nous voilons pas la face, la descente est à la hauteur du trip que provoque un mariage: dure. Voici donc un quizz élaboré avec la collaboration scientifique du Michigan Bullshit Institute, et des conseils d’Experts (les vrais, ceux avec l’écran vert et le zoom qui fait tshuit tshuit) pour vous en sortir, selon la gravité de votre cas.

Vous êtes atteinte de wedding blues si (cochez les affirmations qui vous concernent):

…vous vous repassez en boucle le film du jour J dans votre tête, en focalisant sur les détails qui sont allés de travers.

…vous maudissez vos photographes, qui ont oublié de photographier la cuvette des toilettes des hommes, décorée par vos soins au masking tape.

…vous avez regardé vos photos 2673 fois, dont 2654 fois pour vérifier qu’on ne voyait pas votre bourrelet droit.

…vous n’avez plus le goût à rien, même pas à enturbanner vos 263 cartes de remerciements dans du biais Liberty (assorti à votre déco).

…vous détestez provisoirement votre mari, qui ne comprend pas que vous soyiez encore triste plus de 24h après la fin de la fête.

…vous détestez tout aussi provisoirement votre mère, qui vous a répété plus d’une dizaine de fois depuis le jour J, « quand même, c’est dommage que tu n’aies pas fait de plan de table, j’étais mal placée… ».

…en revanche, vous adorez vos invités, surtout ceux qui ont le bon goût de vous envoyez des petits mots pour vous remercier de cette merveilleuse journée.

…votre vidéaste n’ose plus décrocher son téléphone, de peur que vous ne lui réclamiez encore votre film de mariage « parce que ça fait déjà QUINZE jours qu’on est mariés ! ».

…invitée à un autre mariage le même été, vous commencez à penser que les gens auraient pu attendre un peu, quand même. Un an, par exemple. Vous vous consolez en vous disant que le vôtre était vachement mieux.

…vous continuez à lire avidement les wedblogs, même et surtout pendant vos heures de travail.

Résultats: comment vous en sortir ?

Si vous avez coché moins de 3 affirmations : votre cas de wedding blues est léger et devrait s’atténuer rapidement. La solution: Profitez de votre statut de jeune mariée ! Faites admirer votre bague ET alliance à tout va, imposez une séance de visionnage de vos photos à toute personne ne pouvant décemment s’échapper – les smartphones sont merveilleusement pratiques pour cela -, débriefez votre D-day avec vos copines autour d’un bon verre de vin, tourmentez les futures mariées de votre entourage en donnant votre avis sur tout, gavez-vous de charcuterie et de fromage maintenant que vous n’avez plus besoin de rentrer dans votre robe, bref, éclatez-vous ! Pas sûr que vous engrangiez beaucoup de points de popularité, mais ça défoule, vous allez voir !

Si vous avez coché entre 3 et 6 affirmations : pas totalement irrécupérable, votre cas de wedding blues est quand même sévère. La solution: partez en voyages de noces ! Et n’oubliez pas de faire flamber la carte bleue avant pour vous constituer une véritable valise de honeymooner, histoire de rentabiliser vos séances d’UV et de gym. Allez loin, au chaud, et le plus longtemps possible. Bon, on ne va pas vous mentir, il est fort probable que le wedding blues vous guette quand même au retour (surtout si vous avez la bonne idée, comme moi, de revenir en plein mois de juillet sous une pluie battante). Mais ça sera toujours ça de gagné ! Et si ça ne suffit pas, investissez dans une séance Trash the Dress: une occasion supplémentaire de remettre votre robe et d’en remettre une couche auprès de vos amies !

Si vous avez coché plus de 7 affirmations : vous êtes irrémédiablement atteinte par le wedding blues, il va falloir agir. La solution: la seule, la vraie, faites un enfant ! Certes, c’est un investissement à long terme, un peu pénible parfois (surtout entre 12 et 18 ans), mais cela vaut le coup, au moins pendant les 9 prochains mois. Vous serez de nouveau au centre de l’attention (de toutes façons, au-delà du 6ème mois, personne ne pourra plus vous ignorer, rapport à la circonférence de votre ventre), chouchoutée, gâtée (même par votre belle-mère, c’est dire). Si c’est vraiment trop compliqué, investissez-vous dans un projet d’envergure (achat d’une maison, construction du Golden Gate en allumettes, apprentissage de l’urdu), n’importe lequel pourvu qu’il focalise votre attention et vous oblige à enfin passer à autre chose – il serait temps !

Disclaimer: bien entendu, chères lectrices, ces conseils sont à suivre à vos risques et périls. Ne venez pas m’enguirlander si vous vous retrouvez avec six marmots en deux ans (si, c’est possible, en les faisant trois par trois) !

Et vous, avez-vous souffert du wedding blues ? Peur d’en souffrir ? Avez-vous de précieux conseils à donner aux futures mariées pour y échapper ?

Vous aimerez aussi

Précédent
Suivant

32 Commentaires

  1. Lisl
    3 juillet 2012 at 09:44

    J’ai pas compris pourquoi mon père (!!!) me parlait de wedding blues il y a deux jours… je me demandais bien où il avait entendu parler de ca!! Maintenant j’ai la réponse… ;)

    Répondre
    1. La fiancée du panda
      3 juillet 2012 at 11:06

      Dans Grazia ?

      Répondre
      1. Lisl
        3 juillet 2012 at 12:53

        Euh dans ce cas c’est quoi le plus flippant, qu’il connaisse le wedding blues ou qu’il lise Grazia????

        Répondre
        1. La fiancée du panda
          3 juillet 2012 at 23:28

          Qu’il lise Grazia, définitivement. Le fait qu’il connaisse le wedding blues, en revanche, le classe comme PMS (Père de la Mariée Supersonique), du genre capable d’éviter de marcher sur ta robe ET de sourire aux photographes pendant qu’il te mène à l’autel. Réjouis toi.

          Répondre
  2. A. In Weddingland
    3 juillet 2012 at 10:44

    Et ouvrir un wedblog APRES son mariage, c’est Wedding Blues level quoi ?? ;-)

    Répondre
    1. La fiancée du panda
      3 juillet 2012 at 11:06

      Là, c’est complètement irrécupérable, ma pauvre. J’en sais quelque chose.

      Répondre
  3. Mademoiselle Fifties (Noémie)
    3 juillet 2012 at 10:58

    Hihi, j’adore.
    A 2 mois de mon mariage, je me rends bien compte de l’investissement que j’y mets et sais que la chute risque d’être grande.
    Même si nous n’avons pas encore de solution, nous avons bcp de projets, pleins d’autres belles idées sur lesquelles s’investir, et je suis sûre que cela aidera à mieux faire la transition

    Répondre
    1. La fiancée du panda
      3 juillet 2012 at 11:08

      Oui, tu as tout à fait raison, ce sont les projets et l’avenir qui permettent de passer à autre chose. Personnellement, j’ai un peu déprimé pendant l’été – mais le temps atroce n’aidait pas – puis c’est vraiment passé à la rentrée, avec une foule de projets professionnels sur le feu.

      Répondre
  4. Lovely Rita
    3 juillet 2012 at 11:14

    Le secret : avoir d’autres projets. Perso achat d’appartement, voyage de noces (on a signé pour notre appart le lendemain de notre retour des Maldives et c’était un 14 février)
    Donc pas le temps de déprimer.
    Franchement j’ai adoré la période de préparation et le jour J mais ça fait du bien aussi de pouvoir « reprendre une activité normale ».

    Répondre
  5. Magali
    3 juillet 2012 at 11:41

    Je n’avais pas l’impression d’avoir le wedding blues mais…j’adore en effet les invités qui nous envoient des gentils messages en nous disant que c’était un mariage princier, je me repasse en boucle la journée et les moments fort et pire j’écoute en boucle les chansons lol, je maudits d’avoir choisi les photographes en me disant que j’aurais du en prendre un autre et je me dis qu’ils n’ont pas TOUT pris en photos (mais je n’ai encore rien vu de leurs photos mdr) et je n’arrête pas de regarder les photos que nous avons déjà reçues des invités…
    Je confirme que le Trash the dress fait un bien fou :-) et heureusement que nous sommes partis une semaine après le mariage…et heuresuement aussi que le départ en vacances arrivent et que nous avons encore un deuxième voyage de noce prévu en Polynésie…Puis heureusement aussi que ma meilleure amie se marie l’année prochaine: je vais pour l’aider à tout organiser – mais pourquoi n’a t elle pas encore sa salle???? :-s
    Autant de préparatifs…et la journée passe tellement vite…je n’en ai pas profité assez, contente d’avoir pris un vidéaste pour repasser le film du notre si belle journée!

    Répondre
  6. Ulije
    3 juillet 2012 at 11:53

    Moi j’ai programmé le voyage de noce 4 jours après le mariage histoire de ne pas trop ressasser ! Et je me repete « ce n’est qu’une journée, tu va à peine profiter » le mantra anti-deception!

    Ps : « Les lunettes des toilettes homme au masking tape » ahaha j’ai repensé à notre conversation sur tes photos…

    Répondre
    1. La fiancée du panda
      3 juillet 2012 at 11:57

      Une très bonne stratégie, je confirme ;-) Mais j’espère que tu arriveras à profiter un peu quand même !
      Pour les toilettes des hommes, oui, j’avoue, il y avait comme un clin d’oeil ;-)

      Répondre
    2. Mademoiselle Fifties (Noémie)
      3 juillet 2012 at 12:50

      J’avoue avoir fait la même. On se marie le samedi, on décolle le mardi, lol.. Rien de mieux pour se changer les idées et rester sur son nuage :P

      Répondre
  7. AMBRE
    3 juillet 2012 at 12:05

    Tout ceci est tellement vrai… Même si c’est d’un degré différent (très différent) d’une personne à une autre, on ne peut je pense pas ne pas être envahie par une certaine mélancolie (même un tout ti peu…) après le mariage!
    Un voyages deux jours après a New York nous a un peu permis d’avoir la tête ailleurs (avant le difficile retour à la réalité) mais il y a toujours un peu d’inconscient dans tout cela…

    Alors good luck brides ;)

    Répondre
  8. Aurore G.
    3 juillet 2012 at 12:17

    Oulala radical la solution n°3 !! LOL mais effectivement ça occuperait l’esprit ! Moi personnellement pas eu de wedding blues pour l’instant.. à J+2mois je suis sauvée?? :)

    Répondre
  9. Eva
    3 juillet 2012 at 13:02

    J’adore ce « Washington Bullshit Institute »!!!
    Encore deux mois avant le mariage on verra bien mais je vise le petit niveau de wedblues! En tout cas on essaye!!!! Les seuls stress aujourd’hui c’est gérer les réponses des invités, commander le champagne et évacuer cette toute nouvelle question qui vient de surgir : « Est- ce que j’ai bien choisi ma robe??  » « Est-ce qu’elle va lui plaire? » « est-ce que j’aurai pas dû prendre la DM que je commence à voir sur les bride 2012 et qui est en fait aussi canon que quand j’avais flashé dessus l’année dernière? Et parce qu’en voyant la nouvelle collection DM, eh bien, je me souviens que je m’étais tjs dit que je me marierai cool en DM…  » …. grrrrrrr (suggestion d’artcile pour La Fiancée du Panda!!! : « Comment gagner 6000 balles pour rembourser sa maman qui s’est saignée pour votre robe et acheter une nouvelle en deux mois ou comment gérer le doute de sa robe à M-2??? »)!! :-)
    On a choisi de faire peu de DIY pour avoir moins de stress, et on a programmé le voyage de noces 2 jours après (là va servir le mouchoir de la mariée pour essuyer les larmes dans les bras de son mari!). Et peut etre même de nouveux projets pro et déménagement pour après le mariage…. on réunit quelques bons conseils pour contrecarrer le wedding blues… on verra Inch’allah!!!
    La suite en octobre!

    Répondre
    1. La fiancée du panda
      3 juillet 2012 at 23:25

      Ah non, Michigan Bullshit Institute, s’il te plaît ! ;)
      Pour la robe, je te rassure: j’ai douté jusqu’au dernier mois, où je n’avais plus le temps d’y penser. Et ma réponse toute simple est: NON, tu n’aurais pas dû prendre la DM, pour la bonne raison que ta robe, tu l’as choisie, elle te ressemble, et elle ne sera pas sur le dos de toutes les mariées 2012 (ce qui est un peu le problème des robes Manivet, soyons honnête).
      Même si je sais que la question te semble d’une importance capitale aujourd’hui (ooooh oui je sais), demain, c’est à dire après ton mariage, tu te demanderas comment tu as pu mettre aussi cher dans un p.. de voile qui n’a pas tenu 30 minutes sur ta tête. Alors une robe à 6000 balles, toute Delphine Manivet soit-elle, n’en parlons pas. Et surtout, à ce moment là, SI tu as réussi à gagner ces 6000 balles (auquel cas, la méthode m’intéresse), tu seras bien contente de les avoir gardés pour t’offrir un deuxième voyage de noces, 120 paires de pompe, une semaine dans un spa de luxe (cf solution n°2 au wedding blues). Bref, déstresse, on en passe toutes par là, et je peux t’affirmer d’ores et déjà que tu seras sublime dans ta robe A TOI. Celle que tu as choisie, avec ta maman, qui lui mettra les larmes aux yeux ainsi qu’à ton fiancé, et que tu quitteras toi aussi les larmes aux yeux après une journée extraordinaire :)

      Répondre
      1. eva
        3 juillet 2012 at 23:54

        M…e Michigan mais bien sûr! mille excuses j’ai été distraite! Ohlala ça craint!

        Bon bah pas de news des 6000 balles, et c’est sûr qu’à J + 5 de la validation du voyage de noces, je les aurais bien mis dedans pour quelques jours de plus!!
        Je me sens tout de suite mieux, tu devrais proposer des wedding thérapies! Tous ces petits conseils doivent remonter plus d’un moral de bride!!!

        Tu as raison, je pense tout le temps au vent (je suis sûre d’en avoir bcp bcp!!!) et pas une seconde j’ai pensé au voile!!! haha!! :-) Tant pis! Ce sera fun!

        Je me rapelle les raisons pour lesquelles j’ai choisi CETTE robe, les difficultés liées à la distance et le temps restreint pour le choisir, et surtout elle réunit presque tous les critères de ma robe idéale, alors YAALLLLLAAAAAAHHHH je doute mais je kiffe ma robe!!!
        Merci pour ces gentils petits mots Madame Panda!
        Je vais me coucher plus sereine! Demain est un grand jour, changement de passeport, changement de nom (oui car le mariage civil est déjà passé! :-) :-) :-) )

        Btw: j’ai adoré « Melancholia »!!!!!

        Répondre
  10. Once upon a time
    3 juillet 2012 at 11:09

    je ne suis pas encore mariée. mais ton article est genial! j’adore ;-D

    Répondre
  11. Miss Gaëlle
    3 juillet 2012 at 17:58

    idem, après un déménagement, donc changement de vie, j’ai ouvert mon wedding blog! Prochaine étape, solution N°3 :-)

    Répondre
    1. La fiancée du panda
      3 juillet 2012 at 23:17

      Wouhou, bienvenue dans le cercle officiel des accros du wedding ;)

      Répondre
  12. Julie
    3 juillet 2012 at 23:03

    Je me suis mariée le 11 juin 2011 et j’ai fait un bébé le 28 juin… Iris a 4 mois aujourd’hui… Un super moyen d’éviter le wedding blues :-)

    Répondre
    1. La fiancée du panda
      3 juillet 2012 at 23:17

      Ah, je savais bien que c’était un remède imparable ;) Et bien doubles félicitations !!

      Répondre
  13. Mel
    3 juillet 2012 at 23:23

    Quelques suggestions pour compléter le tableau :

    – vous continuez à avoir des idées déco DIY en fouillant dans l’armoire à papeterie au bureau …
    – vous envisagez de foutre 10 ans de vie professionnelle (trop) sérieuse et intellectuelle pour faire de l’événementiel…
    – vous vous lancez un nouveau défi débile pour les remerciements au risque de tomber dans le too much …
    – vous appréciez même la carte post-wedding de l’ex de votre tendre époux^^
    – vous vous auto-complimentez en visionnant la vidéo de l’entrée des mariés  » battle rock vs hip hop « , votre idée du siècle !
    – vous kiffez votre mère de recevoir un mail de votre photographe devenue une pote et ça c’est bien cool !

    Tu embauches la fiancée du Panda !? un petit stage non rémunéré ?

    Une jeune mariée (+ 1 mois et 3 jours)

    Répondre
    1. La fiancée du panda
      3 juillet 2012 at 23:31

      Hahaha, ah oui c’est clair, j’avais oublié ce stade ultime du wedding blues: TU VEUX DEVENIR WEDDING PLANNER (alors que tu es comptable, en vrai) !!! :D

      Je t’embauche grave ! Viens écrire quand tu peux, je peux te rémunérer en masking tape !

      Répondre
  14. Klo, L'Heureuse Photographe de Mel
    4 juillet 2012 at 10:07

    Mel, tu vas voir, tout va bien se passer :D On te garde une placebien au chaud au sein des Wedding Sisters !!

    Bon, et j’apporte un éclairage nouveau au sujet : le wedblues de la photographe…

    Ben oui, y a certains mariages (comme celui de Mel, pour n’en citer qu’un) qui rendent le retour à la vie normale un taaaaaantinet compliqué !

    Comme vous, les Mariées, maintenant, je compare tout à l’aune de leur D Day (‘haaan, ça, c’était mieux!’ – NDLR : là, je parle juste de goûts perso, pas de mon oeil de pro ;), je regarde les photos et les bribes de vidéos qu’on m’a envoyées la larme à l’oeil, en me demandant s’ils m’aimeront encore assez dans 10 ans pour fêter leur anniversaire de mariage là-bas et m’y inviter aussi (et ça, c’est sans parlé du blues post-we de mariage à proprement parlé !), et je vais boire des coups avec les Mariés, juste pour reparler déco, robe et potins.

    Bref, je crois que j’ai le syndrome du wedding blues alors que je suis pas mariée :D

    PS: La Fiancée, il FAUT que je te présente Mel, tu comprendras mieux de quoi je parle !!!
    PPS : Mel<3Max, U ROCKED IT !!

    Répondre
    1. La fiancée du panda
      4 juillet 2012 at 14:55

      Envoie-moi surtout les photos de leur mariage, tu m’as mis l’eau à la bouche ;-)

      Répondre
  15. Claire
    8 juillet 2012 at 09:25

    autre stade ultime du wedding blues : dire au mari et si pour mes 30 ans (soit dans un peu plus de 6 mois cad 1 ans et demi après le mariage) j’organisais une méga fête, on reprend le même dj que pour le mariage (car il était trop trop bien), on prend un traiteur avec que des ptits trucs apéro (qu’on a pas eu le temps de gouter au mariage alors que c’est ce qu’on prefere), et puis un gateau à sugarplum (vu qu’on sera moins nombreux ça coutera moins cher), et puis je peux meme faire un save the date et puis de la jolie papeterie, et quand même des belles photos c’est cool, et une belle déco aussi, et le bar à bonbons (pour en manger cette fois, vu qu’on a déjà tous les pots !!) … et la le mari me regarde en me disant « t’es taré » lol !!!

    Répondre
    1. La fiancée du panda
      9 juillet 2012 at 09:52

      Lol, je me garderais bien de juger, vu que j’aurais 30 ans l’année prochaine et que je suis déjà en train de réfléchir à ce que je ferais ;o)

      Répondre
  16. Juju
    15 juillet 2012 at 11:54

    Merci pour cet article sur un sujet délicat.

    Le mariage est un changement. Changer, c’est prendre le risque de se tromper… Que celles-qui ne se sont pas posées la question de savoir si elles ne faisaient pas une erreur lèvent le doigt ;)

    Le wedding blues n’est qu’une illustration de plus de notre complexité les filles ! :)

    Répondre
  17. […] lutter contre le fameux wedding blues, les américains – jamais à court d’une idée farfelue ingénieuse pour prolonger la […]

    Répondre
  18. Doctib Photo
    17 juillet 2015 at 11:13

    Pour dépasser le wedding blue une solution est de faire une super séance Day After mariage ;)

    Remettre la robe et le costume, après votre mariage, pour avoir:
    – Des souvenirs extras
    – Dans un lieu extra (Venise, Paris, Barcelone, Londres, les Caraïbes, … )
    – Avec des photographies fun et sans stress

    Répondre

Laisser un commentaire

powered by chloédigital