Mariage de cinéma: Serial Noceurs

Pour tous/toutes les braves qui n’ont pas le pont en ce morne vendredi de week-end prolongé, une petite perle aujourd’hui dans les films du vendredi par David Dobkin, le réalisateur de Shanghai kids II (comment ça, ce n’est pas avec des références pareilles que je vais vous impressionner ??): Serial Noceurs. Au moins aussi jouissif que 27 robes en matière de film de mariage.

Comme je suis un peu paresseuse aujourd’hui (quelle tristesse de travailler alors que je serais tellement bien sous ma couette avec un bon thé et le chat)(ok j’ai pas de chat, mais ça s’emprunte. non ?) et que je ne sais toujours pas raconter les films, voici la bande-annonce:

John et Jeremy, deux pros de l’incruste, chassent donc la donzelle romantique au moment où elle est la plus fragile: invitée à un mariage alors qu’elle même est célibataire. Leurs méthodes sont infaillibles, leurs mensonges éhontés mais ils réussissent à tous les coups. Tout va déraper lorsqu’ils décident de tenter leur dernier et plus beau coup au mariage de la fille du gouverneur Cleary, et se retrouver embrigadés par les deux soeurs de la mariée dans cette famille complètement barrée. Empêtrés dans leurs mensonges jusqu’au cou, comment vont-ils s’en sortir ?

Alors, pourquoi faut-il voir ce film, blottie sous la couette avec un thé et le chat (ou pas) ? Trois raisons:

1. Owen Wilson. Ai-je vraiment besoin d’expliquer ? Avec sa tête d’éternel fautif, ses cheveux en bataille, et son sourire cassé, Owen fait partie d’une liste très exclusive d’acteurs qui me font complètement craquer. Pour celles qui l’on vu, j’ajouterai qu’il est aussi bon ici que dans A bord du Darjeeling Limited, c’est dire.

2. Malgré le passif de son réalisateur et ce qu’on pourrait en attendre à regarder l’affiche, ces Serials Noceurs penchent plus vers la comédie indie version Sundance (LE festival des films indépendants aux US) que du blockbuster hollywoodien. Résultat: des répliques cultes, un humour anti-conformiste et des gags complètement déjantés qui tranchent avec le côté très convenu des comédies de mariage habituelles. Bon, on n’est pas chez Godard non plus, mais ça change un peu.

3. Pour l’enchaînement de scènes montrant les deux héros qui s’incrustent à des mariages de toutes religions et origines, très drôle si vous êtes en plein dedans.

Bon, si j’ai réussi à vous convaincre, j’espère que vous allez au moins rigoler un bon coup. Et si vous êtes sous la couette, vous me gardez une petite place (entre le chat et le thé, par exemple) ?

Et vous, vous avez des films de mariage à me recommander avec Owen Wilson dedans ?

Vous aimerez aussi

Précédent
Suivant

4 Commentaires

  1. KoaRou
    12 novembre 2010 at 02:35

    Peut-être que tu ne sais pas raconter les films, mais en tout cas, tu m’as donné envie de le voir celui-là ;)

    Répondre
  2. Rainette
    15 novembre 2010 at 08:21

    Ah, celui-là, il m’a fait bien rigoler. J’adore les films où on voit plusieurs déclinaisons différentes du mariage: Quatre mariages et un enterrement, 27 robes… avec la version moins marrante du doublon mariage raté/annulé (souvent bien tratra) et refait à la fin avec la bonne personne!

    Répondre
  3. Maison Pestea
    12 novembre 2010 at 06:49

    De la grosse comédie américaine (idéal pour les dimanches pluvieux parisiens): Meilleures ennemies (avec Anne Hathaway qui porte si bien le rouge à lèvres!), 27 robes (pour les robes « très meringue »), Mariage à la grecque (pour l’ex de Carrie ;-)), Very bad trip (pour l’enterrement de vie de garçon cauchemardesque), Mamma mia (même si Muriel c’est 1000 fois mieux!), Le témoin amoureux (pour Docteur Mc Dreamy… non en fait pour l’Ecosse!)… tu as aussi la lune de miel infernale : La femme de ses rêves (avec l’impossible Ben Stiller) ciao e bon we!

    Répondre
    1. La Fiancée du Panda
      12 novembre 2010 at 07:38

      Meilleures ennemies est le film avec lequel j’ai inauguré cette rubrique :)  27 robes et Mariage à la grecque sont sur ma liste pour les prochains épisodes, le témoin amoureux aussi… et Muriel a fait l’objet d’une chronique dithyrambique il y a 2 semaines ! Bref, je vois qu’on a les mêmes goûts ;)

      Répondre

Laisser un commentaire

powered by chloédigital